Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum

Forum des amis de Font-Romeu...
... et des Pyrénées Catalanes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'enclave espagnole de Llivia

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum -> Histoire & Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kirikou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 794
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim 2 Sep 2007 - 17:40    Sujet du message: L'enclave espagnole de Llivia Répondre en citant

Lorsque je suis au pied du télésiège de la Calme Nord, suis-je à la frontière franco-espagnole Question
Le refuge de Bones Hores situé à côté du barrage des Bouillouses est-il en territoire français Question


Les réponses à ces questions se trouvent dans le traité des Pyrénées du 7 novembre 1659 et dans le traité de Llivia du 12 novembre 1660…

En effet, après de longues années de conflits et de guerres, le traité des Pyrénées a eu pour but d’établir une ligne de division claire entre les deux pays :

Extrait de l’Article 42 du traité des Pyrénées :

Citation:
Et pour ce qui concerne les pays et places que les armes de France ont occupe en cette Guerre, du costé d'Espagne, comme l'on auroit convenu en la negociation commencée à Madrid l'année 1656, sur laquelle est fondée le present Traité, que les monts Pirenées, qui avoient anciennement divisé les Gaules des Espagnes, seront aussy doresnavant la division des deux mesmes Royaumes, il a esté convenu et accordé, que ledit Seigneur Roy Tres-Chrestien demeurera en possession, et jouira effectivement de tout le Comté et Viguerie de Roussillon, du Comté et Viguerie de Conflans, pays, villes, places et chasteaux, bourgs, villages et lieux qui composent lesdits Comtez et viguerie de Roussillon et de Conflans. Et demeureront au Seigneur Roy Catholique, le Comté et viguerie de Cerdagne, et tout le Principat de Cataloigne, avec les vigueries, places, villes, chasteaux, bourgs, hameaux, lieux et pays qui composent ledit Comté de Cerdagne, et Principat de Cataloigne.


Le traité va impliquer de séparer la Cerdagne en deux parties, l’une revenant à la France et l’autre à l’Espagne. Après que la ligne de frontière a été établie, un nouveau motif de discussion apparût néanmoins. Si le traité prévoyait bien que les villages soient cédés à la France, il en était différemment pour les villes et donc pour Llivia… qui avait obtenu ce statut.

Après de longues discussions, la France du finalement s’incliner et la ville de Llivia resta définitivement espagnole. Le traité de Llivia scella cet accord le 12 novembre 1660 :

Citation:
Pour ce qui est de Livia et de son Bailliage, Nous Commissaires deputez declarons qu'il demeurera entierement à sa Majesté Catholique ; à condition qu'Elle ne pourra jamais fortifier ny Livia ny aucun autre lieu ou poste dudit Bailliage ou Territoire.


On y découvre quelques autres spécificités, comme l’explication de cette étrange route reliant Puigcerda à Llivia en traversant la France sans qu’une douane n’y ait jamais été érigée...

Citation:
Et parce que pour aller de Livia à Puyserda, ou de Puyserda à Livia, ou pour aller d'un des Villages qui sont à sa Majesté Tres-Chrestienne à l'un de ceux qui appartiennent à sa Majesté Catholique, il pourroit arriver qu'il faudroit passer par les limites de Livia ou de Puyserda, ou par les limites de quelques Villages de France. Nous Commissaires deputez declarons, que quelque genre de marchandises ou de denrées qui passeront par lesdites Limites allant par le chemin Royal de Livia à Puyserda ou de Puyserda à Livia, ou allant d'un Village d'Espagne, à un de ceux de France, ne payera aucun droit aux Officiers de France, ni à d'autres Doüaniers ou Fermiers, ou autres Receveurs quelconques, des droits des deux Royaumes.


Mais la chose la plus surprenante, est que l’enclave de Llivia, ce bout d’Espagne entièrement encerclé par la France, ne se limite pas à la zone urbanisée… Elle détient aussi des territoires pour faire paître ses troupeaux et pour la coupe de bois : respectivement le Pla de Bones Hores et la forêt de Pradeilles.
On remarquera que la cicatrice pour la France n’a jamais été complètement cicatrisée. La frontière ne figure sur aucune carte de l’Institut Géographique National (IGN). Seule la carte au 1/25000ème signale discrètement « Forêt de Llivia » à côté du lac de Pradeilles, sans daigner la délimiter…
Pour la découvrir, on se référera donc à une carte de la municipalité de Llivia :

  


Pour approfondir :
Traité des Pyrénées sur Wikisource
Traité de Llivia sur Wikisource


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Sep 2007 - 17:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum -> Histoire & Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com