Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum

Forum des amis de Font-Romeu...
... et des Pyrénées Catalanes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Voeux 2011 de M le maire de Font-Romeu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum -> Webcams & Liens -> Revue de presse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yann 66
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 852
Localisation: Perpignan

MessagePosté le: Sam 22 Jan 2011 - 01:49    Sujet du message: Voeux 2011 de M le maire de Font-Romeu Répondre en citant

Allocution de Jean-Louis Démelin lors de la cérémonie des vœux 2011

Chers amis,

Ah qu’il est bon de se retrouver chaque année en semblables circonstances. Oui, se retrouver tous ici pour cette cérémonie des vœux  en ce lieu habituellement dédié au sport est un véritable symbole après cette formidable démonstration à la gloire de nos champions les plus méritants. Et derrière leurs exploits, se cachent une nuée de dirigeants et autres  bénévoles associés à cette noble cause. Ce dernier weekend, vous étiez quelques 130 personnes à encadrer ce formidable événement de la Romeufontaine et ses 1300 participants.
A tous ces bénévoles qui l’année durant nous accompagnent, mes premiers remerciements leurs sont adressés pour leur engagement sans faille ni restriction au profit de notre jeunesse.
Le 28 mai prochain, la journée départementale du bénévolat se déroulera dans notre ville. L’occasion sera belle pour saluer cette force vive.
A Font-Romeu, il y a 25 associations sportives au sein desquelles 2500 licenciés évoluent en toute liberté. Près de la moitié est originaires des communes de Cerdagne et Capcir. Pour soutenir ce formidable élan, la commune en reste la seule et unique contributrice en octroyant chaque année quelques 150 000€ de subventions ! Tous les enfants des hauts cantons bénéficient ainsi de cette politique romeufontaine. Voilà un bel exemple de solidarité intercommunale. Et quand émergent de grands champions de ce gisement, c’est tout un département, toute une Région qui en récoltent une belle part de notoriété.   Martin Fourcade, Killian Jornett, Camille Lacourt, pour ne citer que les plus jeunes, sont aujourd’hui de formidables exemples. D’ailleurs, ils sont devenus maintenant des ambassadeurs officiels de Font-Romeu.

Depuis longtemps Font-Romeu se cherchait un porte drapeau pour véhiculer son image de marque, sa jeunesse, sa neige, son identité catalane, son désir de progrès, ses victoires… Et bien  Martin Fourcade sera ce digne représentant de notre station. Avec le concours d’Altiservice nous venons d’officialiser un partenariat qui nous lie désormais  avec celui qui vient d’être élu par la Fédération internationale de Biathlon Espoir de l’année 2010. Je suis sûr que cette association portera très bientôt ses fruits.
L’accord mettra ainsi en lumière note ville déclinant sous nombre d’aspects cette qualité qui nous tient tant à coeur. Qualité de vie, qualité de l’environnement, qualité de son tourisme, qualité de son commerce…   Oui, cette qualité guide nos pas.  Dernièrement nous avons invité les commerçants locaux à nous suivre dans cette démarche. La plupart a répondu à nos propositions, celles notamment de supprimer tout désagrément esthétique sur la voie publique. Flammes publicitaires, fléchages sauvages, panneaux surdimensionnés ont disparu de notre paysage urbain… ou presque. Donner plus d’harmonie montagnarde à notre station voilà ce à quoi nous aspirons. Un règlement local de publicité devrait ainsi diligenter ces ambitions. Une vrai réforme ô combien indispensable qui n’est pas sans soulever quelques petits remous. C’est le propre d’une réforme. Si elle contrarie les plus conservateurs  d’entre nous, elle reste néanmoins porteuse de progrès. Je suis un enfant de Font-Romeu, j’ai vu évoluer mon village au fil du temps, au fil de la modernité, au fil des exigences de la société et je dois reconnaître que ces dernières années cette absence d’ambition nous a fortement pénalisés. Sans réforme, la léthargie l’emportera, pire nous emportera !
Soyons clairs, notre élection était ancrée sur ce désir d’aller de l’avant, sur ce besoin d’offrir à notre ville ce qui lui manque pour ne plus souffrir d’un complexe d’infériorité récurent vis-à-vis d’autres stations touristiques. Pour ma part, je ne suis pas là pour faire du clientélisme électoral et encore moins céder à d’irrémédiables réfractaires. Je me suis fait une raison, en politique l’unanimité est vaine. Alors je me contente de la majorité des uns, sans pour autant resté sourd aux critiques des autres. Ce que je rejette malgré tout, c’est l’intérêt privé.
 Non, je suis là pour donner à ma commune les meilleures chances de réussite en cette 2ème décennie du siècle.  Aujourd’hui, au sein de l’assemblée municipale nous y mettons tout notre cœur, toute notre passion, toute notre fierté pour franchir ce cap. Ne pas y parvenir serait un échec.
Le stationnement payant, voilà une réforme ! Il était temps qu’elle soit appliquée. Toutes les études la projetaient face au trop grand nombre de véhicules tampons qui encombraient la journée durant, voire des semaines durant, notre artère principale et ses Places. Ca n’a pas été simple. Bon, il est certain que des ajustements doivent être opérés. Nous allons continuer à analyser cette mesure. A nouveau nous allons vous consulter pour que vous nous aidiez à la rendre plus efficace. Reforme encore avec la mise en place du tri sélectif des déchets. L’installation de conteneurs enterrés n’a pas été aisée non plus. Nous ne pouvions plus laisser nos poubelles divaguer au grès des utilisateurs. Là aussi le procédé n’a pas été admis d’emblée. N’empêche son efficacité semble à ce jour reconnue. De nouvelles habitudes ont été adoptées. Le plan de développement sur l’ensemble du territoire avec Egat et Targasonne et bien sûr à Via et Odeillo se poursuit. Notre initiative reste un modèle  dans le département.
Autre réforme, celle de l’Office du tourisme. Enfin nous avons réussi à retrouver notre autonomie jusque là partagée avec la communauté de communes. Ce semblant de liberté que nos amis Cerdans ont bien voulu nous accorder et je les en remercie, s’est traduit cet été par la création d’un Etablissement public industriel et commercial, un EPIC. L’outil va définitivement nous autoriser à vendre Font-Romeu selon les règles élémentaires du commerce et de la communication. Un nouveau directeur a cette lourde responsabilité. Nous avons ainsi confié cette mission à Christian Sarran, lui aussi enfant du pays qui connaît bien la maison. Un nouveau site internet et ses espaces de ventes en ligne est en préparation. Le tourisme je vous le rappelle, génère plus de 80% de notre économie locale. C’est le tourisme qui fructifie l’emploi, fixe les familles au pays, crée de la richesse, soutient nos actions sociales, culturelles, sportives, abreuve nos écoles en élèves, en enseignants en agents. Bref c’est le tourisme qui nous aide à vivre dans les meilleures conditions possibles ici, chez nous en montagne, notre paradis. Ce tourisme dans lequel nous investissons tant, humainement comme financièrement, a ainsi d’heureuses retombées sur l’ensemble de notre canton. Et à l’heure où justement nous avons besoin de cette essence pour stabiliser cette économie, une réglementation nous prive de tous nos moyens au profit de l’intercommunalité. Sachez-le, chaque fois qu’un vacancier choisit Font-Romeu comme destination, la taxe de séjour qu’il devrait naturellement reverser à notre commune va dans les caisses intercommunales. Tous les efforts promotionnels, toute l’animation, tous les événements, tous les investissements conçus pour cet unique touriste… ne profitent de nul retour fiscal si ce n’est au bénéfice de l’intercommunalité. J’ai du mal à comprendre ce non sens, cette injustice. Voilà un affaiblissement déplorable. Seule satisfaction s’il en est, les stations amies du Puigmal et de Porté Puymorens profitent de cette bonté romeufontaine, elles qui viennent d’être assistée par cette solidarité montagnarde. J’imagine la stupeur de l’exploitant de notre domaine skiable d’Altiservice, qui lui n’a droit à nulles subsides municipales et qui voit au contraire son partenaire communal soutenir des causes concurrentielles. Et comble de cette stupéfaction, les stations des Neiges Catalanes sont redevables de quelques 300 000€ à Altiservice. Une dette qui n’est pas prête d’être comblée.  Voilà encore une preuve irréfutable de notre solidarité. Et dire que beaucoup en doutent, jusqu’à nous dénigrer
Sans aucune relation avec cette affirmation, je me tourne vers nos voisins d’Egat et de Bolquère en les jalousant, eux qui sont seuls maîtres de leurs destinées, si sceptiques à l’idée de rejoindre une intercommunalité. Et pourtant ils y seront contraints. Nous serons à leurs côtés pour les prévenir des engrenages qu’ils doivent éviter. Et s’il faut réellement se marier comme l’exigera le Préfet, nos fiançailles d’aujourd’hui au sein de nos différents syndicats, nous aideront à mieux rédiger le contrat de mariage.  L’avenir des communes de haute Cerdagne qui sont géographiquement et économiquement comme humainement si liées, ne peut être séparé et encore moins galvaudé.       
Je viens d’évoquer ALTISERVICE, glissons donc  sur cette piste ô combien plus optimiste. Qui aurait pu prédire qu’une station de ski sur laquelle les précipitations neigeuses n’ont pas atteint 30 cm depuis le 1er décembre réaliserait une telle performance ? A commencer par la satisfaction générale des clients eux-mêmes. Et ils ont été nombreux à venir sur notre domaine skiable. Il est vrai que cette fameuse qualité qui est chez nous prônée a constitué le principal des atouts. Dès l’ouverture de la saison, pendant l’Immaculada, 12.000 skieurs ont fréquenté les pistes, ils étaient 5900 l’année précédente. Jusqu’aux vacances de Noël le chiffre de la fréquentation a progressé de 97%. On a quand même observé une légère baisse durant la semaine de Noël de 2,7%. Lors de la semaine du nouvel an prolongée par les vacances espagnoles ce sont près de 15% supplémentaires qui ont été observés avec des journées, celles du 28 et 29 décembre à plus de 10 000 personnes. En ce mois de janvier, il faut bien l’avouer, l’accalmie a repris le dessus même si d’encourageants scores sont relevés. La clef de cette réussite probante revient à toute l’équipe d’Altiservice. Entre le savoir faire des hommes et  la modernité des installations, Font-Romeu Pyrénées 2000 est désormais l’une des premières stations des Pyrénées. Avec 470 000 journée/skieurs vendu la saison précédentes le score est remarquable. Désormais à la question « quel est le site payant des Pyrénées Orientales le plus populaire ? » ne cherchez pas du côté des Bouillouses, du train jaune, des caves de Byrrh ou des musées de Tautavel ou de Céret… Non la 1ère marche du podium touristique du département revient au domaine skiable de Font-Romeu-Pyrénées 2000 et, faut-il préciser, sur une période d’ouverture de décembre à avril seulement !
Au nom de tous les Romeufontains, j’adresse le plus des reconnaissants mercis et que de bravos
 aux hommes et femmes d’Altiservice. De tels partenariats économiques, j’en redemande tous les jours. Et dire qu’il n’a pas neigé depuis plus d’un mois, c’est vous démontrer la performance éclatante de ce début de saison. François Caudine, maire disparu en 2010 et initiateur avec son conseil municipal de l’époque de la neige de production sur les pistes de Font-Romeu, il y a plus de 25 ans, serait fier et heureux de cette belle tournure.    
Le bâtiment de la zone technique des Airelles a enfin ouvert ses portes. Ouf ! Il était temps que ce projet mené par le SIVU Font-Romeu-Bolquère aboutisse. Le personnel d’Altiservice l’attendait depuis si longtemps. Atelier, magasin de stockage, garage, lieu de vie compose cet ensemble qui devrait officiellement être inauguré cet hiver. Son coût est de 2,5Md’€. Un seul partenaire a bien voulu le financer à nos côtés, c’est le conseil général qui nous a octroyés une subvention de 11 533€/an pendant 15 ans. Merci !
Je voulais également vous parler du Centre national d’entraînement en altitude, le CNEA. Depuis plus de 40 ans, l’infrastructure placée maintenant sous la coupe du CREPS de Montpellier apporte toujours autant de lumière sur le nom de Font-Romeu. Néanmoins ces derniers temps, à juste titre d’ailleurs, d’aucuns ont voulu décrier sa vétusté voire sa raison d’être. Heureusement les ministres successifs Bernard Laporte, Rama Yade et maintenant Chantal Jouanno en ont décidé autrement. Le CNEA devrait retrouver se sa superbe, c’est du moins notre espoir. Modernisé et attractif, il redeviendra ce formidable site d’altitude  unique au monde. Une mission ministérielle prépare actuellement ce devenir et je peux vous dire que la ville de Font-Romeu entend s’y associer en partenaire privilégié. Notre espoir est que les tensions qui alimentent l’actualité de ces derniers temps se dissipent au profit d’une harmonisation nécessaire. L’Etat, la Région, le Département, la Commune, l’Université… doivent se retrouver pour imaginer des lendemains prometteurs que le site mérite vraiment.  
La crise et la morosité du moment ne doivent pas nous décourager. Je n’ignore pas que notre commerce et notre hôtellerie ont du mal à retrouver des progressions indispensables.
Que d’actions entreprenons-nous pour déjouer ce contexte.



Le hockey sur glace et les soucis financiers de son équipe première ont été traités. Le centre de dialyse est désormais installé à Odeillo. Nous avons reconduit la patinoire au cœur de la ville. Les reprises d’anciens bâtiments comme le Grand Chalet ou le Balcon de Cerdagne sont engagées auprès de groupes privés. Les travaux d’une résidence pour les étudiants et les saisonniers  est prête à démarrer. La nouvelle gendarmerie, dont les nuances architecturales ne nous appartiennent pas,  devrait très prochainement accueillir ses premiers locataires. Elle est cofinancée par la communauté de communes.
Le projet de la maison de santé pluriprofessionnelle, qui doit devenir un centre médical moderne et fonctionnel en lieu et place des bâtiments de l’ex DDE, avance à grand pas. Le groupe scolaire qui doit réunir les enfants d’Odeillo et Font-Romeu est entre les mains des architectes. Les travaux du campus de l’Université et dans lequel la mairie cédera l’accès sont en cours. Ils ont pris du retard hélas. L’ouverture a ainsi été repoussée en 2012. L’Espace sportif Colette Besson verra son organisation restructurée. Les embellissements et les traversées de Via et Odeillo sont projetés. Un nouveau chalet d’accueil à la Calme est sur le point d’émerger dès que les démarches administratives seront réglées.   Quant au projet d’aménagement du cœur de la station et la piste de retour des Airelles, les études alimentent notre réflexion. Elle devrait très prochainement encadrer cette ambitieuse opération. Sa juste préparation, exigeante et précise  préfigurera son heureux aboutissement.   
Vous l’avez peut-être noté, notre communication passe également par l’organisation de nombreux événements. Ils sont tout aussi médiatiques qu’économiques. Ce dernier weekend, la Romeufontaine a ainsi attiré quelques 1300 coureurs pour le plus grand plaisir des Hébergeurs et des restaurateurs. La presse nationale a relaté l’envergure de cette importante organisation. L’occasion est belle pour saluer la centaine de bénévoles qui a enflammé sa réussite. Sans eux, point de salut ! J’espère que l’on retrouvera cette unité exemplaire lors de prochains rendez-vous. Je suis sûr qu’ils ne voudront pas manquer la Killian’s Classik, pendant estival de cette Romeufontaine et de porté internationale tout comme ce rassemblement cycliste de la Massy Romeufontaine, prêt à enregistrer par centaine la participation de coureurs au mois de septembre. Plus près cet hiver, nous allons retrouver fin janvier la course de ski de fond de la Transcatalane chez nos amis de Pyrénées 2000 puis les championnats de France UNSS de ski et surf en mars prochain. D’autres rendez-vous s’inscrivent dans cet politique événementielle : le congrès départemental de la pêche en mai, les Universités du rugby en juin, spiritualité en Pyrénées et le Festival du livre en juillet, championnat de France de chiens de troupeaux, stage des arbitres de rugby de 1ère et 2è division, sans oublier les animations quotidiennes de l’été.   
Si le sport est souvent à l’honneur, il y a aussi une folle ébullition de la Culture Romeufontaine. Des associations y œuvrent sans relâchement. Les amis de la chapelle de l’Ermitage qui viennent de reverser une somme de 10 000€ à la commune. Emergence, adeptes de la peinture et de la sculpture, le Ciné club, les clubs de théâtre : le Théâtre du quand dira-t-on et les Romeu font un, le photo club, le ciné club, la ronde des poètes, le festival du livre, les Percubidons, les différents clubs de danse…    
Sur le podium de la vie sociale saluons l’enthousiasme et l’engagement sans faille de l’association Solidarité au profit des plus démunis tout comme les Resto du cœur si utiles en cette période hivernale. Le Point information jeunesse et le club des aînés ruraux démontrent que toutes les générations sont soutenues au sein de la municipalité.   
Je voudrai enfin confirmer combien nous sommes attentionnés à l’avenir du Climatisme, de notre Climatisme. Font-Romeu a payé un très lourd tribut à cette cause, pénalisée comme nulle autre cité par les autorités nationales de la Santé, plus d’une dizaine d’établissements ont été fermés. Aujourd’hui, l’activité  des deux dernières maisons d’enfants désormais associées, doit être assise sur des fondations inébranlables. Je sais que de mauvaises intentions hors de notre territoire communal  prônent  le contraire. Je peux vous assurer que cette fois la mansuétude ne sera pas notre arme, nous nous battrons bec et ongle. Comment peut-on imaginer soigner un enfant mieux qu’à Font-Romeu ? Outre la réputation de son climat, il y a ici chez nous des infrastructures uniques en Cerdagne sans comparaison possible. Le climatisme vivra !!!! Qu’on se le dise !     
A ce jour nous sommes 2189 habitants de Font-Romeu, Odeillo et Via selon le tout dernier recensement. La population est ainsi stabilisée et notre commune demeure la plus importante des hauts cantons jusqu’à Prades. A vrai dire, nous sommes plus nombreux depuis l’arrivée de nouveaux résidents auxquels je souhaite bienvenue chez nous, au nom de tous les Romeufontains.  
Et pendant ce temps-là, la hausse de la fiscalité communale n’est toujours pas à l’ordre du jour. Notre vigilance à maintenir cet équilibre budgétaire reste quotidienne non sans le souhait que les dotations de l’Etat perdurent et surtout que les injustes   ponctions dont nous sommes l’objet s’évaporent au plus vite.
Enfin j’ai un petit secret à vous dévoiler. Je prends des cours de tango. Mais pas n’importe quel tango, je veux parler du tango des mines. Un pas en avant, deux pas en arrière, on tourne on repart et boum ! Explose une mine. Là sont toutes les nuances de ma fonction  à l’image de ce pas de danse que j’exécute à longueur d’année. Heureux, on croit en effet avancer, mais on déjoue très vite car l’obligation de reculer s’impose, vous repartez de plus belle, croyez avoir progressé quand,  sans crier gare, explose la mine. Ainsi vont nos projets qui nous rappellent qu’en politique la lenteur est reine. Il y a intérêt à connaître toutes les subtilités du tango des mines.  

Remerciements aux partenaires constants de notre commune : CRS GENDARMERIE (ouverture en en février),  PGHM,  CNEC, base de l’ ALAT,  le CNRS, la DDTM, CONSEIL GENERAL à travers son service des routes et de la maison sociale de proximité,  les Pompiers, la direction et le personnel du CREPS CNEA, les enseignants des Ecoles,  du collège du lycée,  la poste, la Lyonnaise des eaux, l’EDF, l’ONF, l’équipe du  PNR, la SHEM, la FEDERATION DE PECHE et l’AAPPMA FT­ROMEU/CARLIT, la Communauté de communes Pyrénées Cerdagne dont le président nous prie d’excuser sont absence. Merci aussi à tous les élus de Cerdagne, Capcir et Haut-Conflent qui collaborent à nos côtés dans le développement de notre montagne catalane et au rayonnement de Font-Romeu.
J’adresse d’autres remerciements aux employés communaux, des services techniques et administratifs, de l’office du tourisme, des écoles, de la crèche, de la bibliothèque, de la Police Municipale, du Centre de loisirs, du Point Information Jeunesse, des Airelles, de l’Espace Sportif Colette Besson, du Chantier d’insertion… Bref ce sont 140 personnes qui sont au service de la population et des vacanciers. A tous je rappelle que là est la substance de leur noble mission, rémunérés qu’ils sont par les deniers publics et donc engagés dans un nécessaire et primordial service public.
Merci à Amandine Rouanet qui a illustré par ces images l’ensemble de la soirée  ainsi que Frédéric Fourmond et Richard Villa qui ont sonorisé et éclairé cette soirée.
Merci enfin à toute l’équipe du Conseil Municipal qui m’entoure pour sa disponibilité, sa compétence, son dynamisme et surtout son amitié.    
Je voudrais avoir une pensée vers ceux qui sont seuls, sont démunis, souffrent ou ont eu la douleur de perdre un proche, nous sommes plus qu’à d’autres à leur écoute. Que 2011 leur procure le bonheur qu’ils méritent.
Oublions vite 2010, tournons nos espoirs sur 2011, vous l’avez compris cette année est pour Font-Romeu, pour vous tous donc, celle de tous les challenges. En 2011 nous réussirons ensemble !!!!!!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Jan 2011 - 01:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fiesta


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 89
Localisation: Vamos hacer la fiesta !

MessagePosté le: Jeu 27 Jan 2011 - 22:48    Sujet du message: Voeux 2011 de M le maire de Font-Romeu Répondre en citant

BLABLABLABLA rien de concret !!!! Et beaucoup d'erreurs (Poubelles, Parcmètre, ect)  


Font-Romeu se meurt de jour en jour  Evil or Very Mad




NB: Bonne année quand même monsieur le maire Wink




Désolé, les amis, j'espère que vous me direz rien Embarassed , je trouve que ça devient de pire en pire qu'avant.
Je suis un peu déçu, je pensais qu'il ferait des bonnes choses, mais bon le mandat n'est pas terminé, il n'est qu'a mi-mandat, j'espère qu'il y aura des choses, qu'il va bouger un peu.


Gardons espoir Wink  c'est beau de rêver  Mort de Rire
_________________
Vamos hacer la fiesta !

Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John F. Kennedy - 1961)


Revenir en haut
fiesta


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 89
Localisation: Vamos hacer la fiesta !

MessagePosté le: Jeu 27 Jan 2011 - 23:01    Sujet du message: Voeux 2011 de M le maire de Font-Romeu Répondre en citant

Et je rajoute que les conseillers municipaux et adjoints sont eux aussi coupables de la situation, et des erreurs, puisque ils votent les projets au conseil municipal. Evil or Very Mad  
_________________
Vamos hacer la fiesta !

Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John F. Kennedy - 1961)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:06    Sujet du message: Voeux 2011 de M le maire de Font-Romeu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des amis de Font-Romeu... Index du Forum -> Webcams & Liens -> Revue de presse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com